Le transport international

Les avions et les bateaux constituent des sources de plus en plus importantes d’émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial. Si la situation reste inchangée, ils seront responsables, d’ici 2050, de presque 40% des émissions mondiales de CO2. Tandis que les pays sont responsables des émissions issues du transport à l’intérieur de leurs frontières, il est difficile d’imputer la responsabilité de la pollution créée par les transports aériens et maritimes internationaux à un pays ou une instance en particulier.

Pour cette raison, l’Organisation maritime internationale (OMI) et l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) ont été respectivement désignées, dans le cadre du Protocole de Kyoto en 1997, comme principales responsables des émissions de ces secteurs.

Tout en suivant les deux processus onusiens en tant que membre des ONG observatrices – la Clean Shipping Coalition (Coalition pour un transport maritime propre) et la International Coalition for Sustainable Aviation (Coalition internationale pour une aviation durable) – Carbon Market Watch plaide pour des réductions d’émissions ambitieuses et rapides dans les deux secteurs.