Le Green Deal européen et la Loi Climat

En décembre 2019, les dirigeants de l’UE se sont accordés sur un objectif de neutralité carbone d’ici 2050. Dans le même temps, la Commission européenne a lancé le Green Deal, un ensemble complet de mesures politiques visant à orienter l’UE vers l’atteinte de cet objectif. 

Etant une des premières propositions législatives faisant suite au Green Deal, la Loi Climat entérine dans un texte légal l’objectif de neutralité carbone d’ici 2050. Cette proposition législative parle également de revoir à la hausse l’objectif 2030 de réduction des gaz à effet de serre ; la Commission ambitionne de déposer une proposition à cet effet d’ici septembre 2020.  

Le succès du Green Deal se mesurera par la façon dont il pourra être appliqué à court terme en actions de lutte contre les changements climatiques. Pour que l’UE assume sa part de responsabilités dans l’atteinte des objectifs de Paris, elle devrait viser la neutralité carbone pour 2040. Cela signifie que l’objectif climatique de 2030 doit être revu à la hausse jusqu’à atteindre 65%. 

Atteindre la neutralité carbone d’ici 2040 implique des changements considérables aux politiques existantes, aux structures de gouvernance, à l’utilisation des terres et des infrastructures, aux méthodes de production, aux besoins de financement et aux modes de vie. 

Carbon Market Watch réclame un objectif climatique plus ambitieux pour 2030, de même qu’une révision des politiques climatiques majeures de l’UE, telles que le Système d’échange de quotas d’émissions (SEQE-UE) et le Règlement sur la répartition de l’effort (RRE).