Le changement climatique est relégué au second plan pendant que le monde combat le virus

Watch This! newsletter 2020 à l’attention de la société civile

Chers membres et collègues,

J’espère que cet e-mail vous trouve en sécurité et en bonne santé. Ceci est la dernière édition de Watch This! – Le bulletin d’information de la société civile de CMW et il arrive au milieu d’une période d’incertitude pour beaucoup à travers le monde. La sélection de contenu pour cette édition trimestrielle avait un objectif très différent il y a seulement quelques semaines. Cependant, la crise sanitaire actuelle a eu un tel impact qu’il y a peu de place pour un contenu climatique plus «régulier», j’ai donc essayé de partager quelques nouvelles pertinentes.

Restez en sécurité et meilleurs voeux

Andrew



Quand le COVID-19 et le SEQE de l’UE se rencontrent, par Sam van den Plas

Les prix du marché du carbone de l’UE s’effondrent en raison de l’arrêt de l’activité économique, ce qui souligne la nécessité de renforcer le système afin de mieux résister à des chocs similaires à l’avenir. Aucun effort ne devrait être ménagé pour arrêter la propagation de la pandémie de coronavirus; il sera également essentiel de veiller à ce que les politiques climatiques européennes ne soient pas affaiblies et que les plans de relance soutiennent le « Green Deal » européen.

Les effets de l’épidémie de coronavirus se font ressentir à travers le monde entier. Les gouvernements prennent, à raison, des mesures sans précédent visant à imposer une distanciation sociale, la seule façon de ralentir la propagation du virus.

Les mesures généralisées de confinement ont entraîné un ralentissement économique qui, conjugué à la spéculation sur le marché, a fait vertigineusement chuter le prix du carbone dans le cadre du système européen d’échange de quotas d’émissions (SEQE-UE).

A la date du 25 mars, le prix avait chuté de près de 40 % pour atteindre son niveau le plus bas depuis près de deux ans, juste au-dessus de 15 €/tonne de CO2.

lire ici >>


La COP26 dans une année d’urgence sanitaire – le point par Ed King du Global Strategic Communications Council (GSCC)

* Mise à jour: depuis l’annulation de la COP26, lire en conséquence *

COP26 + COVID19 – Questions & Réponses

Tandis que la pandémie mondiale de COVID19 continue de s’aggraver, des événements sportifs, culturels et politiques majeurs sont soit reportés, soit annulés. L’organe onusien en charge du climat a annoncé qu’aucune rencontre physique n’aurait lieu à Bonn ou ailleurs jusqu’à fin avril 2020, et que les missions officielles étaient suspendues. La spéculation va naturellement bon train quant à l’annulation ou le report de la conférence de l’ONU sur la biodiversité à Kunning en Chine en octobre (COP15) et de celle pour le climat en novembre (COP26).

lire ici >>


Actions de lutte contre les changements climatiques: les leçons à tirer des réactions au corona – par Andrew Coiley

Ceux qui ne peuvent se souvenir du passé sont condamnés à en répéter les erreurs.

— George Santayana

La semaine dernière, la ville de New York a rapporté une augmentation de 50% du nombre de cyclistes se déplaçant à l’intérieur et autour de la ville dans le but d’éviter le recours à des modes de déplacement comportant un risque plus élevé de propagation du virus. Pratiquement du jour au lendemain, la culture des réunions professionnelles ou sociales en face-à-face a été quasi suspendue pour une durée indéterminée. Quant à l’impact du COVID-19 sur l’industrie aéronautique, eh bien, prenons un instant pour observer ou écouter le ciel dans l’attente du prochain avion… Exactement : pas un seule traînée blanche à l’horizon!

lire ici >>