Résumé de la 17ème réunion du Conseil du Fonds vert pour le Climat

Le Conseil du Fonds vert pour le Climat (FVC) s’est réuni pour la 17ème fois dans ses quartiers généraux à Songdo, en Corée du Sud, en juillet 2017 pour discuter d’enjeux politiques déterminants pour sa future orientation. Un des points fondamentaux à l’ordre du jour était l’entrée au Conseil de nouvelles entités accréditées, notamment deux entités connues pour leurs investissements dans les combustibles fossiles. Carbon Market Watch a assisté à la réunion. En voici un bref résumé pour le réseau.

Le Fonds Vert pour le Climat a été créé afin de devenir un vecteur puissant permettant de lever des fonds et de les affecter au financement international de la lutte contre les changements climatiques. Le fonds a pour mission de promouvoir un changement de paradigme en offrant un soutien financier aux pays en développement pour limiter ou réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Jusqu’à présent, le fonds a récolté environ 10 milliards d’euros auprès de 43 pays.

6 nouvelles entités accréditées

Les entités accréditées sont les institutions qui affectent l’argent du fonds. Il y a à la fois des entités privées et publiques, notamment des banques multilatérales de développement, des ministères nationaux, des agences onusiennes et des banques de développement, ainsi que des ONG.

Lors de cette réunion, six nouvelles entités se présentaient pour être accréditées par le Conseil du FVC. Les accréditations de la Banque de Tokyo-Mitsubishi (BTMU) et de l’Agence japonaise de Coopération internationale (JICA) étaient contestées par les organisations de la société civile en raison de leur soutien massif à des projets de combustibles fossiles. L’accréditation d’entités va définir les futures orientations du FVC et vers qui l’argent sera acheminé ; pourtant le Conseil a survolé ce point de l’ordre du jour, n’étudiant pas les entités au cas par cas mais en les reprenant dans un paquet global.

La participation effective prévue pour les observateurs des ONG accréditées a été fortement restreinte. Les contributions émanant d’organisations actives de la société civile au Conseil du FVC concernant ce processus ont été entravées, puisqu’on n’a donné la parole aux organisations qu’après approbation des accréditations pour toutes les entités. Par ailleurs, le président du Conseil a demandé aux observateurs de ne pas formuler de remarques à l’égard d’entités spécifiques afin de ne pas compromettre la réputation de ces entités.

Qu’y a-t-il à l’ordre du jour de la prochaine réunion ?

La 18ème réunion du Conseil du FVC a un ordre du jour bien rempli. Une attention particulière sera donnée à un certain nombre de propositions de financement qui doivent être présentées au Conseil. De plus, il est prévu d’aborder la politique relative aux peuples autochtones ainsi que de recevoir des propositions concernant le Système de gestion environnemental et social. La dernière réunion de 2017 se tiendra au Caire, en Egypte, entre le 30 septembre et le 2 octobre. Carbon Market Watch y participera et fera le point lors de la prochaine newsletter Watch This.

Carbon Market Watch Logo - JPG - Copy30


Cliquez ici pour lire les autres articles de cette édition

.Watch This - article link