WATCH THIS! NGO Newsletter #13: Pourquoi une position ferme sur les droits de l’homme doit être adoptée à Paris.

Juliane

Les changements climatiques accentuent les injustices mondiales pour les générations actuelles et futures et posent un des plus grands défis humains de notre temps. Afin de tenir compte des personnes les plus faibles et exclues du monde, l’Accord de Paris doit inclure une large reconnaissance des droits de l’homme dans la partie contraignante du dispositif.

Les changements climatiques sont sans aucun doute la plus grande menace aux droits de l’homme de notre temps ! D’une part, les changements climatiques affectent significativement plusieurs droits de l’homme, comme le droit d’accès sécurisé à l’eau et à de la nourriture adéquate, le droit à la santé et à un logement décent, et le droit de vivre. D’autre part, certaines actions qui luttent contre les changements climatiques peuvent entraîner des incidences négatives sur les droits de l’homme. L’expérience, particulièrement avec le Mécanisme de Développement Propre (MDP), a montré que, tandis que des actions d’atténuation pouvaient être bien intentionnées, dans certains cas, elles causaient des dommages à l’environnement et la population.

Les lois internationales imposent le respect des droits de l’homme dans la lutte contre les changements climatiques

Pour relever ce défi,

les Parties de la CCNUCC ont insisté, et cela figure dans l’accord de Cancun de 2010, sur l’importance du respect des droits de l’homme dans toutes les actions liées au climat, en soulignant que «  les Parties devraient pleinement respecter les droits de l’homme dans toutes les mesures ayant trait aux changements climatiques. »

Par ailleurs, les Parties de la CCNUCC sont déjà dans l’obligation de respecter, protéger et remplir les obligations en matière de droits de l’homme puisqu’elles ont ratifié les traités internationaux relatifs aux droits de l’homme. Par conséquent, la référence aux droits de l’homme dans la partie contraignante du dispositif n’impose aucune nouvelle obligation aux Parties. Malheureusement, en regardant de plus près les instruments créés par la CCNUCC pour lutter contre les changements climatiques, on découvre que, jusqu’à présent, le mandat de Cancun a été piètrement mis en place et appliqué.

Une approche fondée sur les droits de l’homme pour produire des effets réels Artwork

Intégrer une approche fondée sur les droits de l’homme dans les politiques concernant le climat est crucial pour que les activités et projets mis en place pour lutter contre les changements climatiques garantissent de réels effets positifs sur le développement et n’affectent pas négativement les droits de l’homme, en particulier ceux des populations les plus faibles.

Dans ce contexte,

une formulation rigoureuse de l’obligation de respect des droits de l’homme est nécessaire dans le traité de Paris, formulation qui garantirait l’intégration efficace des droits de l’homme dans toutes les actions ayant trait au climat. »

Cela est essentiel puisque l’accord de Paris va poser le cadre pour une série d’activités sur l’adaptation aux changements climatiques et les stratégies d’atténuation, activités qui seront mises en place dans les pays en développement. Ces activités devraient être financées via divers flux financiers publics et privés, avec pour but de mobiliser 100 milliards de dollars par an, en commençant en 2020.

La partie contraignante du traité de Paris sur le climat devrait notamment énoncer ceci :

« Toutes les Parties sont tenues, dans toutes leurs actions ayant trait au climat, de respecter, protéger, promouvoir et remplir les droits de l’homme pour tous, y compris les droits des peuples indigènes ; garantir l’égalité des genres et une participation effective et équitable des femmes, garantir l’équité entre générations ; garantir une transition juste pour la population active qui crée un travail décent et des emplois de qualité ; garantir la sécurité alimentaire et garantir l’intégrité et la résilience des écosystèmes naturels. »

Carbon Market Watch fera tout ce qui est en son pouvoir pour s’assurer que le Traité de Paris garantisse la protection des droits de l’homme dans toutes les actions ayant trait au climat !

 

  Par Juliane Voigt, chercheuse à Carbon Market Watch Carbon Market  Watch Logo - Transparent GIF

 


Cliquez ici si vous voulez lire les autres articles de notre Lettre d’Information Watch This!

Watch This - article link

Facebook
Twitter
LinkedIn

Related posts

Join our mailing list

Stay in touch and receive our monthly newsletter, campaign updates, event invites and more.