WATCH THIS! Lettre d’Information des ONG n°12: La participation de la société civile est essentielle à la réussite des NAMAs, selon le webinaire

U.Trunk profile

Carbon Market Watch a lancé un programme de renforcement des capacités des NAMAs. C’est dans ce cadre qu’un premier webinaire a été organisé en juillet 2015. Des orateurs ont révélé que la participation de la société civile n’est pas uniquement essentielle pour le développement et l’exécution des NAMAs, mais qu’en participant au processus, elle peut également avoir sa part du gâteau, à savoir les avantages connexes.

Les Mesures d’atténuation appropriées au niveau national (NAMAs) ont été reconnues par la communauté internationale comme un outil important pour l’atténuation des changements climatiques dans les pays en développement. Toutefois, pour que l’impact soit réel, un large éventail d’acteurs doit prendre part aux NAMAs, notamment la société civile, et collaborer pour élaborer des programmes produisant peu de carbone.

Afin de sensibiliser la société civile et encourager sa participation dans le processus de développement des NAMAs, Carbon Market Watch a lancé un programme de renforcement des capacités. Après la publication d’un guide pour les débutants en la matière, le premier webinaire, qui a été tenu en anglais, s’intitulait Que sont les NAMAs et comment les organisations de la société civile peuvent-elles en profiter ?

Pendant 90 minutes, des participants provenant des sociétés civiles d’Amérique latine, d’Europe et d’Asie du sud ont eu la possibilité de poser des questions et de partager leurs avis concernant les NAMAs. Parmi les orateurs se trouvaient des représentants du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et des organisations de la société civile qui développent et exécutent des NAMAs sur le terrain. Tous ces orateurs ont souligné l’importance et la valeur de l’engagement de la société civile dans le développement et l’exécution des NAMAs.

Le webinaire a révélé que non seulement l’engagement de la société civile renforçait la durabilité des NAMAs, mais aussi que cette dernière pouvait bénéficier du processus en profitant de ses avantages connexes. C’est ce qui a été démontré par deux exemples en Géorgie et au Mexique.

En Géorgie, un projet pilote de NAMA pour des réchauds à faible consommation énergétique a été mis en place. Y ont participé des hommes et femmes locaux, impliqués dans la construction de chauffe-eau solaires et dans la supervision et le maintien des bénéfices en termes de développement durable. Quarante pour cent des femmes qui ont participé au programme sont devenues des professionnelles de lbeginners logo_cuta supervision et du maintien. Par ailleurs, le programme a réduit le travail non rémunéré des hommes et a contribué à améliorer les conditions de vie et la création de 135 emplois.

Au Mexique (pour de plus amples informations, lire l’article de Constanza), un programme pilote de NAMA concernant les écoles à faible consommation énergétique a permis d’éduquer et de donner aux communautés scolaires et aux jeunes organisateurs la possibilité d’agir. Les étudiants, les professeurs, les parents, le personnel administratif et le personnel de nettoyage sont devenus des acteurs majeurs dans la réduction des émissions et une aide précieuse dans la communication entre les gouvernements, la société civile et le secteur scolaire.

La participation de la société civile dans le développement et l’exécution des NAMAs ne se limite pas à apporter des avantages connexes. Elle peut faire le succès des NAMAs. Tous les orateurs ont souligné que la participation de la société civile à chaque étape du processus NAMA peut contribuer au succès d’une NAMA en veillant à ce que ses résultats soient durables et acceptés de tous et en créant un esprit de responsabilité commune. Il a été souligné que l’engagement de la société civile pouvait éliminer les obstacles à l’exécution des NAMAs et assurer la bonne évaluation des avantages connexes. Par ailleurs, la société civile, et plus particulièrement la population locale, est considérée comme la plus apte à choisir les acteurs les plus pertinents et les activités les plus réalistes pouvant être les plus efficaces.

Carbon Market Watch poursuivra son programme de renforcement des capacités en organisant un nouveau webinaire sur les possibilités de financement des NAMAs. D’autres webinaires seront organisés en français et en espagnol. Outre le renforcement des capacités, Carbon Market Watch souhaite établir un espace de discussion pour donner à la société civile les moyens d’agir.

Intéressé(e) ? Participez à ce programme en nous écrivant à [email protected].  Nous vous ajouterons dans la liste de discussion NAMA et nous vous informerons de nos prochaines activités.

Par Urška Trunk – Chercheuse à Carbon Market Watch  cmw


Cliquez ici si vous voulez lire les autres articles de notre Lettre d’Information Watch This!

Watch This - article link