Carbon Market Watch

For fair and effective climate protection.

Surplus MOC et UQA

Unités de quantité attribuée (UQA) Excédent d’air chaud et d’autres failles

À ce jour, 42 pays de l’Annexe 1 ont présenté des engagements d’atténuation. Ces engagements devraient permettre de réduire les émissions de seulement un tiers environ de ce qui serait nécessaire pour garder une trajectoire conduisant à un réchauffement de moins de 2°C (PNUE Gap report, 2011). Ce manque d’ambition est dénommé le « Gigaton gap ». Malheureusement, les lacunes existantes pourraient affaiblir considérablement des engagements déjà insuffisants, effaçant la plupart voire la totalité des bénéfices d’émissions envisagés. Le graphique ci-dessous permet de visualiser l’ampleur des lacunes internationales actuelles.


(Source : CDM Watch Policy Brief)

La plus grande lacune provient de l’excédent des Unités de Quantité Allouées (UQA) émis lors la première période d’engagement de Kyoto. Si toutes ces UQA sont reportées sur les prochaines périodes d’engagement, il pourrait en résulter une faille de 8 à 13 gigatonnes d’équivalent CO2 à l’échelle mondiale. À Kyoto, il était essentiel d’obtenir l’engagement des pays d’Europe de l’Est de l’ex-URSS afin d’assurer l’entrée en vigueur du Protocole de Kyoto. Par conséquent, leurs objectifs de réduction des émissions ne sont pas très stricts. C’est particulièrement vrai pour les deux plus grands pays de l’ancienne URSS : la Russie et l’Ukraine. Leurs engagements de Kyoto les obligent à maintenir les émissions aux niveaux de 1990, même si leurs émissions avaient déjà chuté bien en-dessous des niveaux de 1990 au moment où les objectifs du Protocole de Kyoto ont été négociés. En raison du déclin économique post-soviétique, les émissions de la Russie avaient diminué d’un tiers, et celles de l’Ukraine de la moitié entre 1990 et 1997. Cette baisse drastique des émissions de GES a conduit la Russie et l’Ukraine a avoir un excédent très important d’indemnités (UQA).

CDM Watch milite pour que ces failles soient comblées et que les engagements soient renforcés, afin de préserver la possibilité de garder un réchauffement en dessous de 2 degrés.

 

* Most Recent Carbon Market Watch Publications on Surplus MOC et UQA *