Carbon Market Watch

For fair and effective climate protection.

Mise en Oeuvre Conjointe

Le MDP est le plus grand (mais pas le seul) mécanisme de compensation. Sous la CCNUCC, il y a le petit frère du MDP, la Mise en Oeuvre Conjointe (MOC), qui fonctionne d’une manière très similaire au MDP, mais qui s’applique aux projets de compensation dans les pays développés (Annexe 1). Il existe deux types de projets MOC :

  • Les projets Voie 1 qui sont approuvés et dont les crédits sont émis par les pays d’accueil eux-mêmes
  • Les projets de Voie 2 qui sont approuvés par le Comité de Supervision de la MOC (JISC) qui est un organisme international, tout comme le Conseil Exécutif du MDP.

La MOC compte beaucoup moins de projets, mais souffre aujourd’hui d’un manque de transparence et d’une surabondance de crédits à l’intégrité environnementale très discutable. Cela est particulièrement vrai pour les projets qui sont exécutés dans le cadre MOC Voie 1, étant donné qu’il n’y a pas de contrôle international et que les pays peuvent approuver les projets et émettre autant de crédits qu’ils le souhaitent. On a constaté une croissance exponentielle de la délivrance de crédits MOC Voie 1 en Russie et en Ukraine. Cela est troublant parce les URE sont éclipsées par les UQA. En d’autres termes, les pays avec un important excédent d’UQA (comme la Russie et l’Ukraine) peuvent utiliser le MOC pour un « blanchiment d’air chaud ». Cela porte non seulement atteinte à l’intégrité environnementale, mais menace également la viabilité des marchés du carbone.

Télécharger la recommandation de CAN sur l’application conjointe d’avril 2012

* Most Recent Carbon Market Watch Publications on Mise en Oeuvre Conjointe *